Comment éviter que l’eau de mon bassin soit trouble

Pourquoi l’eau de mon bassin est-elle trouble ? Comment y remédier ? Un bassin est un univers clos où un équilibre biologique doit s’instaurer. L’eau reste claire lorsque les micro-organismes, les poissons et les plantes parviennent à recycler naturellement les déchets, ce qui empêche la pollution de l’eau (croupissement).

Un mouvement de l’eau généré par une pompe, une fontaine, une cascade, un jet d’eau, produit une oxygénation favorable aux poissons et la plupart des plantes. Seuls les nénuphars, qui sont des espèces d’eau stagnante, ne supportent pas la présence d’un mouvement d’eau permanent. La filtration est une bonne solution à envisager Le filtrage constitue un moyen efficace pour éviter que l’eau ne se trouble.

Eau trouble

Les filtres « écologiques » qui agissent par décantation dans des éléments filtrants naturels sont à préférer. Une filtration efficace doit « traiter » le volume total du bassin cinq fois par jour.

Mais ne confondons pas bassin et piscine, on ne recherche pas une eau cristalline dans un bassin ! Le système de filtrage BioTec Premium d’Oase est un des plus efficaces. La mise en place de plantes oxygénantes La colonisation du bassin par les plantes immergées (élodée, myriophylle) permet aussi d’oxygéner l’eau et de lui rendre sa clarté.

Il existe aussi des produits à base de micro-organismes dont le but est d’éliminer les impuretés de manière naturelle. Les bactéries contenues dans le produit vont diminuer les nitrates et les nitrites qui alimentent les algues et polluent le bassin.

Il est donc très important d’introduire dans le bassin des plantes oxygénantes : Ceratophyllum, élodée, myriophylle. Pour être efficaces, elles doivent coloniser environ les deux tiers du bassin, ce qui peut être obtenu en une saison seulement.

Les myriophylles sons sans doute les plantes oxygénantes les plus efficaces, mais elles sont envahissantes. Une astuce toute simple pour éclaircir l’eau Si l’eau du bassin se teinte de vert ou de brun, c’est sans doute que des algues se sont développées en quantité, pouvant même couvrir toute la surface de l’eau.

Il existe des traitements chimiques, mais la plupart sont incompatibles avec la présence de poissons dans la pièce d’eau. Une méthode efficace et peu coûteuse consiste à plonger dans l’eau de la paille d’orge. Enfermez-en une petite botte dans un filet fin et arrimez le tout sous l’eau avec une brique. Remplacez la paille tous les six mois.

Les poissons favorisent la présence des algues vertes Les pièces d’eau très poissonneuses sont plus fréquemment envahies par les algues, parce que la forte teneur en azote, due à la présence des excréments rejetés par les poissons, stimule la croissance des végétaux aquatiques.

Il en va de même lorsqu’un engrais azoté destiné à la pelouse ou aux massifs voisins ruisselle jusqu’au bassin et s’infiltre dans l’eau. Nitrates et phosphates sont le cocktail favori des algues vertes.

On ne peut pas agir sur les phosphates qui sont stockés en quantité importante dans les sols. C’est en revanche les taux de nitrates qu’il faut diminuer (par le filtrage surtout) car s’ils se transforment en nitrites, l’eau devient toxique pour les organismes aquatiques.Une concentration trop importante de poissons favorise la pollution de l’eau du bassin. Il faut que l’eau renferme une bonne proportion d’oxygène Lorsqu’il est envahi par les algues et que la température de l’eau du bassin s’élève au-dessus de 24 à 25 °C, l’oxygène se raréfie. Le phénomène devient potentiellement dangereux la nuit pour les poissons, car les plantes libèrent alors du CO2, ce qui accroît les difficultés respiratoires pour la faune aquatique.

Les sulfates de zinc (2 g/m3d’eau), et de cuivre constituent des traitements efficaces bien supportés par les poissons. Les algues se multiplient d’autant plus que la teneur en oxygène de l’eau est faible. De simples jets d’eau permettent de mettre l’eau en mouvement et d’éviter la prolifération des algues.

Ne laissez pas les feuilles se décomposer dans l’eau Les feuilles qui se décomposent dans l’eau libèrent des éléments nutritifs qui favorisent la multiplication des algues, ainsi que des gaz toxiques qui ne peuvent s’évaporer lorsque la surface du bassin est prise en glace l’hiver.

Éliminez les feuillages jaunis des plantes aquatiques et de berge. Placez un filet à la surface du bassin, pour ramasser les feuilles mortes en automne. L’idéal consiste à poser deux filets superposés. L’un reste fixe, tandis que l’autre est facile à soulever pour éliminer les feuilles avant de le remettre en place.

source : newsjardintv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *