La Qualité de L’eau pour le bassin aquatique !

La santé des poissons est en grande partie conditionnée par la qualité de l’eau dans laquelle, ils nagent. Une bonne qualité de l’eau constitue la première étape dans l’élevage des KOÏS. Si cette qualité se détériore, elle peut engendrer nombre de maladies.

Pour éviter que des poissons ne meurent, il est d’une importance capitale que nous sachions quels sont les paramètres principaux et leur rapport mutuel.

Des poissons seins vivent dans un équilibre fragile entre leur environnement et quelques germes morbides.

Des variations soudaines ou une qualité aquatique chroniquement mauvaise par contre entraînent le risque d’une toxicité direct, ainsi qu’une augmentation de stress, provoquant une surproduction de l’hormone cortisol.

La résistance du poisson en diminuera avec comme conséquence la perturbation de l’équilibre fragile en faveur des germes pathogènes.

Dans le chapitre qui suit celui ci , j’expliquerais pour les principaux paramètres et leur rapport réciproque.

Principaux paramètres pour le bassin !

La température

Quelle est la température idéale pour les KOÏS ?

Chaque espèce de poisson a sa propre préférence de température. Elle peut varier de valeurs extrêmes allant de – 2 °C pour certains poissons des glaces à 50 °C pour les poissons du désert. D’un point de vue général, on peut affirmer qu’un koi peut survivre dans une température d’eau de 2°C à 35°C. Un koi peut aisément supporter un changement progressif de la température.

Ce sont principalement les modifications subites de la température qui peuvent êtres dangereuses. Une variation de la température de plus de 5°C par jour présente déjà des risques.

Quels problèmes peuvent surgir en période d’hiver ?

Durant une période hivernale d’environ deux mois, un koi peut survivre dans une température ambiante de l’eau de 2°C.

Étant donné que la température corporelle des poissons à sang froid ne diffère en moyenne qu’un demi degré de leur environnement, le métabolisme ne sera que très faible à cette basse température.

Le système immunitaire étant à son bas niveau, des agents pathogènes comme les infections de champignons (Saprolegnia) peuvent se produire plus vite pendant la période d’hiver.

Un autre problème typiquement hivernal est le balancement des poissons à une température trop basse.

Quand on s’approche, ils partent comme une flèche. Il faut éviter de déranger ces poissons. Une autre solution pourrait être de les faire hiverner à l’intérieur, ce que fait plus d’un amateur avec ses poissons frileux en hiver.

En dessous de 4°C, le niveau statique d’eau se transformera en glace, qui a une moindre densité que l’eau et restera donc flotter sur l’étang.

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *